Le frisson d'une rencontre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le frisson d'une rencontre.

Message  Sighia le Lun 16 Déc - 17:31

Le premier combat venait de s'achever et il avait été ... parfait. Adam s'était encore une fois illustré dès le premier round et maintenant c'était le tour de Tyris. Il s'avança la gorge nouée car son adversaire, cette femme habillée d'une peau lisse et cristalline était très puissante, sûrement plus puissante que tous les adversaires combattus en tournoi par le roi de Myr. Il avait peur et pourtant c'était lui qui avait voulu affronter cet être de la mort dont Chrome n'avait pas réussi à lire l'aura. Il avait voulu se mesurer à Hysse juste parce qu'Adam s'était proposé de le faire, juste parce qu'il ne supportait pas l'idée de ne pas être à l'honneur, de ne pas être Tyris le roi, d'être juste un être de puissance et pas une légende. Il était prêt à payer le prix de la gloire, prêt à mourir... Il lui revint à l'esprit un dicton entendu sur Mars quand il était simple incarné, quand il était enfant, bien avant d'être membre des F.A.S, les forces armées de sécurité d'Onu, bien avant de renouer avec la puissance, cette maxime bien connue dont personne ne connaissait l'origine: "à vaincre sans péril on triomphe sans gloire". Et voilà que maintenant il se trouvait là, face à son destin: la mort.

Les deux combattants se regardèrent un instant puis les oppositions d'aura démarrèrent. Tyris ne pût imposer à Hysse la vision de la colère des flots dont il usait habituellement, mais réussit à prendre le dessus par la voix. Le premier round débuta, Tyris fût le plus rapide et de loin. Il ouvrit alors une porte entre le monde incarné et la néarkozone, on pouvait sentir l'odeur des êtres avides de puissance. Seulement Hysse fût plus forte et referma cette ouverture pour imposer sa réalité, celle du plaisir, Tyris sentit qu'il perdait le contrôle de ses capacités physiques, mais il ne se découragea pas, il fallait tenter le tout pour le tout et tout de suite. Il commença par une attaque de la néarkozone, Hysse l'évita et elle absorba le souffle sans difficulté. Alors Tyris enchaîna par une première attaque multiple du néant, cinq boules sortirent de ses mains, Hysse brilla par sa puissance et les esquiva toutes. Il recommença et Hysse fût encore plus forte que lui. Même si le doute commençait à l'envahir Tyris recommença une troisième fois, et là, Hysse fût ralentie deux fois par l'apesanteur du néant. Il tenta alors une deuxième attaque de la néarkozone plus puissante et comme pour la première Hysse réussit à l'esquiver, le souffle l'atteignit encore, et encore elle l'absorba, mais pas totalement. Alors la néarkozone fît son œuvre sa réserve de force la quitta et la néarkozone rendit à Tyris ce qui revenait au roi. Seulement, il avait déjà bien consommé ses réserves de puissances lui aussi et ses pouvoirs lui avaient coûté, il puisa dans ses forces vitales et laissa Hysse prendre les commandes.
Elle lui rendit tout d'abords la monnaie de sa pièce en le bombardant de sphères qu'elle lança par vague de sept, Tyris fît appel à la puissance des champs et à ses dernières réserves pour sauver sa peau et les esquiva toutes. Hysse finit par lui lancer un blast très impressionnant. Comment pouvait-elle avoir encore autant de puissance à projeter? Son attaque atteignait presque les 5000 points de dégâts, 5000 points au premier round et ce alors qu'elle s'était débattue comme une lionne. Tyris vit cette attaque venir sur lui, il n'avait plus de quoi booster sa capacité à esquiver ce monstre de puissance, il lui fallut alors faire preuve de volonté, tanpis il en usa.
Il esquiva de peu mais évidemment le souffle le brûla, sa peau se déchira et son sang coula abondamment, il aurait pu encore se défendre contre cette vague, mais il lui fallait garder des ressources pour renflouer ses réserves. ce fût la fin du premier round.

Le deuxième round se déroula au coude à coude, l'initiative fût remporter de justesse par Tyris qui, après avoir guéri ses plaies ouvertes et sanguinolentes par imposition des mains et puisé encore dans ses ressources vitales pour alimenter ses pouvoirs, laissa Hysse démarrer . Elle lui infligea une nouvelle vague de sept sphères, il invoqua la puissance pour y échapper. Hysse ne s'arrêta pas là, elle lui montra les sept gemmes qu'elle maîtrisait. Alors, Tyris fît appel à son armure des soupirs, cette armure magique qui lui venait de son ancienne existence dans le monde incarné, quand Trezeret était encore son vassal. Même si il encaissa les attaques de gemme sans bouger, elle lui tranchèrent la peau à plusieurs endroits. Hysse essoufflée s'arrêta là, alors Tyris lui envoya deux attaques multiples du néant, elle ne pût cette fois éviter les boules de gravité, l'effet de l'apesanteur la stoppa net. Tyris lui aussi était à bout de souffle, il regarda son adversaire, elle était forte, il dit: "Tu peux abandonner maintenant, si tu veux... nous pourrons nous rencontrer une autre fois". Il bluffait, comptant sur son coeur de glace pour ne pas se trahir. Elle le regarda un instant puis se tournant vers son chef d'équipe, ce traître de Trezeret. Celui-ci scruta Tyris une seconde et fît signe à Hysse de laisser tomber. Le coup de bluff avait fonctionné, Tyris tendit la main à Hysse dont il savait qu'elle méritait la victoire peut-être plus que lui, mais elle lui tourna le dos sans un regard et se dirigea vers Trezeret qui continuait d'observer Tyris du coin de l'oeil. Tyris était fier car ce fût un beau combat, un combat digne d'un roi et Hysse méritait la victoire autant que lui.


Archiviste fou, maitre du monde.
avatar
Sighia
Admin

Messages : 1171
Date d'inscription : 30/07/2012
Age : 42
Localisation : Pau

Voir le profil de l'utilisateur http://fr-fr.facebook.com/LegendesDesMythesFuturs

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum